The Hunted Opera

C'est un forum dont vous ete dans un opera et incarner une ballerine, ou bien encore un chanteur et encores plusieurs roles
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Dans les ténèbres...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kate Lecter

avatar

Nombre de messages : 19
Emplois/Loisirs du perso : Là où personne ne peut la trouver...Elle exerce ses talents...
Amour : la solitude vous épargne ce genre de blessures...
Amis : Vous plaisantez j'espère ?
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Dans les ténèbres...   Jeu 12 Juil - 12:17

Il y avait de ça beaucoup trop longtemps que Kate errait à travers les ténèbres de ses longs couloirs aux murs de pierres humides et glacés. Mais, ce n'était que dans ces endroit qu'elle se sentait réellement chez elle, à l'abrit du monde extérieur...pourquoi devait-elle tant les craindres ? Elle soupira à cette sombre pensée. De sa petite voix d'ange, elle chantonnait tranquillement une ancienne berceuse... Sans savoir où elle l'avait vraiment entendu, celle-ci avait une grande signification aux yeux de la jeune femme. Elle s'adossa ensuite contre le mur où elle se laissa glissée jusqu'au sol. En rammenant ses jambres vers elle, Kate resta un instant dans cette position. Soudain, un bruit vint troubler sa quiétude. Un rat ?... Elle ne put s'empêcher de sourire...certain aurait été dégoûté par ce genre de créature, l'ombre quant à elle préférait leur compagnie que certaine personne qu'elle cotoyait...mais ce n'était pas un rat...Cette personne avait une masse humaine...De ses grands yeux bleus, elle remonta timidement la tête vers cette personne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mystérious man

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Dans les ténèbres...   Jeu 12 Juil - 19:50

Le jeune homme avait apercut la jeune femme se glisser entre les murs de l'établissement sa premiere reaction fut de la suivre simple conseil. Il s'avanca vers elle , cette femme solitaire avait en quelque sorte méritée son respect peut-etre par son habitude de l'ombre
- Ma clemence a des limites ...
Dit-il simplement une rose a la main , fleur qu'il observait sans meme regarder la jeune femme
- Votre presence ici derange et je ne parle pas de moi mademoiselle Lecter ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Lecter

avatar

Nombre de messages : 19
Emplois/Loisirs du perso : Là où personne ne peut la trouver...Elle exerce ses talents...
Amour : la solitude vous épargne ce genre de blessures...
Amis : Vous plaisantez j'espère ?
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Dans les ténèbres...   Ven 13 Juil - 0:27

Kate fur surprise par la venue de se mystérieux personnage... Elle ne sembait pourtant pas effrayé...Simplement méfiante... Après tout, l'homme qui se trouvait devant elle, ne lui avait sans doute jamais parlé de sa vie...Ses grands yeux perçant croisèrent ceux de l'inconnu comme si elle le défiait...Sa présence ? Qui en avait conscience entre ces murs, dans cette opéra ? Rare était ceux qui faisat attention à elle, mais tous connaissait L'ombre....

''Et qui donc, monsieur, si je puis me permettre cette indiscrétion...''

Murmura-t'elle d'un ton presque iperceptible qui ne démontrait absolument rien de ce qu'elle pouvait ressentir à cette instant...elle se devait de rester de glace...Elle se leva ensuite pour faire face à son interloccuteur.

''Pourquoi en ce moment même cela dérangerait-il, je suis toujours venue ici, et personne ne m'a jamais menacé, pas plus qu'avertie d'un quelconque danger...''

Dit-elle toujours en un murmure très tout et un ton mielleux. Elle ne savait pas si elle devait vraiment croire cet homme... celle-ci se mit alors à l'observer, il semblait beaucoup plus intéressé par sa rose que par la jeune femme elle-même, mais elle s'abstint de tout commentaire face à ce comportement....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mystérious man

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Dans les ténèbres...   Lun 16 Juil - 15:28

Evidemment que non, cette homme aussi mysterieux qu'il puisse paraitre ne parlait que tres peu ne voulant en aucun cas que l'on decouvre qui il était parmi tous ses employés de l'opera. Il voulait encore moins que celle-ci ne le devoile mais puisqu'elle semblait silencieuse, il n'insista pas sur le fait bien que le fait de parler avec lui mettait peut-etre la vie de la jeune brune en danger qui sait. Il eut un simple sourire au coin des levres qui annoncait aucunes gentilesses de sa part, non cela annoncait peut-etre le contraire
- Cela ne sont que des informations qui ne vous regarde en rien
Tient tient, la jeune femme avait donc reussit a se faufiler entre ses grands murs sombres et pleins de poussieres sans que rien ni personne ne la remarque ? Quel etrange histoire cela pouvait bien paraitre mais peut-etre que ce fait jouait a l'avantage de cet homme tapisser d'obscuritée produite par le peu de soleil qui entrait dans ses endroits ou se tenait justement les deux personnes. Il haussa les epaules d'une simplicitée accrue tout en passant delicatement sa main sur les murs. Il regarda celle-ci comme si s'était la chose la plus interessante du monde, il frotta ses doigts ensemble pour en faire tombé le peu de poussiere qui s'en detachait.
- Ete-vous aussi silencieuse pour qu'il n'y ait que moi qui vous remarque ?
Repondit-il d'une voix calme presque menacante qui sembla presque un murmure parmi l'air lourd qui traversait l'atmosphere des deux murs face a face. Il ne regardait toujours pas la jeune femme pendant tout le temps qu'il lui parlait. Ho bien sur, cela pouvait paraitre que quelques minutes de conversation mais le jeune homme ne pouvait faire autant. Il n'était pas tres bavard lorsqu'il s'agissait de cette situation, il ne parlait presque de rien ni a personne. Un peu comme la jeune fille meme si son cas était totallement different du sien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Lecter

avatar

Nombre de messages : 19
Emplois/Loisirs du perso : Là où personne ne peut la trouver...Elle exerce ses talents...
Amour : la solitude vous épargne ce genre de blessures...
Amis : Vous plaisantez j'espère ?
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Dans les ténèbres...   Lun 16 Juil - 20:57

Lecter regardait l'homme qui, de toute évidence, ne portait aucune attention à sa personne...mais qu'est-ce qu'il pouvait bien chercher ! Le ton ténébreux de celui-ci ne semblait pas la faire réagir. En fait, cela influençait la jeune Ombre à faire totalement l'inverse, éveillant en elle une grande curiosité...Mais comme d'habitude, elle fit taire celle-ci contre son gré, que devait-elle attendre de cet inconnu de toute manière ! Il ne lui dirait rien comme il lui avait dit un peu plus tôt...

''Vous devriez savoir, monsieur, que lorsqu'une personne est mis en danger par une autre, celle-ci est automatiquement impliquée dans la situation et évantuellement, cette personne et ce danger la regarde...''

Dit-elle toujours d'un calme surprenant. Elle gardait un contrôle parfait de ses émotions et de ses gestes reffoulant la moindre faiblesse...Puis la question de celui-ci vint l'interpeller...n'avait-il donc pas compris qu'à force de vivre dans cet endroit, tous les secrets et tous les moindres milieux lui étaient accessible avec une facilité enfantine ? Elle s'abstint pourtant de quelques sacasmes qui lui traversaient l'esprit, cet homme ne voulait pas lui répondre alors pourquoi en ferait-elle autant ? Et bien, sans doute que sa courtoisie et sa gentillesse passait devant son audace et son arrogance...

''Les mots ne servent pas a grand chose mis apart à mentir et à blesser, vous savez, Monsieur...Pour ce qui est du comment, c'est tout simple, cet endroit est chez moi et l'a toujours été, je n'ai jamais vécu ailleurs....''

Murmura-t'elle d'u ton plus lugubre. Elle détestait le monde extérieur, leur dévouant une sorte de mépris indescriptible. Ce qu'elle en entendait n'était pas très valable pour elle. L'hypocrisie semblait la seule chose dont les autres, car s'était ainsi qu'elle parlait des gens qui vivaient autre part, était capable... Alors pourquoi faire confiance à une personne qui préfère vous mentir pour obtenir ce qu'elle veut...Peut-être sautait-elle trop rapidement aux conclusions...mais elle ne pouvait effacer cette rancune...

''Il facile de paraître invisible quand on n'existe pas aux yeux des autres...''

Dit-elle toujours sur un ton ténébreux mélangeant une certaine mélancolie. Mais elle effaça rapidement celle-ci de son esprit...Le jeu n'en valait pas la chandelle se répétait-elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mystérious man

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: Dans les ténèbres...   Jeu 19 Juil - 8:07

Le commentaire de la jeune brune le fit sourire en un sens. Il la regarda de haut en bas d'un de ses airs qu'il valait bon ne pas insister. Cet homme n'ajouta rien, il jugeait mieux la laisser penser et peut-etre meme la jeune femme repenserait aux minces paroles qu'il pouvait lui avoir dite. Sinon, elle oublierait tout et recommencerait aussi bon que lui semblait. Il lui tourna dos et disparu simplement

[je ne suis pas scensé suivre le sujet c'est pour sa mais quelqu'un va venir d'acc Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederick de Chatignan

avatar

Nombre de messages : 742
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Dans les ténèbres...   Jeu 19 Juil - 8:17

[justement, moi]

Le celebre chanteur s'était esquisser de son grand bal, la foule devenait un peu trop genante bien que ce n'ai jamais été un tres tres grand probleme pour lui qui avait toujours bien su paraitre mais ce soir ... Ouff c'était a en mourir etouffé. Il était en compagnie de la grande chanteuse Elizabeth et bien sur tout le monde s'est presenter a l'opera, homme, femme et enfants qui lui posaient tous des questions en meme temps. Frederick a bien sur tenter repondre au petit matin mais les malaises lui sont rapidement arrivé , il a donc du s'éloigner prenant l'intention de boire au merite de son verre de vin qu'il tenait en ce moment meme a la main. C'était un de ses moments ou le jeune homme avait besoin de tranquilitée ou du moins, d'aucun envahissement soudain ce qui le ferait s'evanouir et tout sa c'était sans compter qu'encore une fois, les concierges ne l'avaient pas laisser dormir. Ceux-ci s'étaient mis a faire un de ses tapement de chaudron que cette fois, trop abattu par la faiblesse, Frederick n'a pas sentit l'envie de se lever et de partir a la course de ses fripons vulgaires.

Celon lui, le meilleur endroit était celui dont personne n'osait venir , pres de ses murs sombres. Bien sur les rumeurs circulaient a propos de ses murs disant que ceux-ci étaient hanter et bla bla bla, le jeune De Chatignan était quelqu'un de realiste, il preferait toujours voir les choses sous leurs vrais jours et croire encore moins a ses sotises tout droit sortit de la bouche d'un degenerer. Bien qu'a cette epoque, l'église soit toujours considerer comme la principale cause de tout, le chanteur ne faisait que faire penser qu'il aimait l'eglise mais dans le fond, lorsqu'il y allait, s'était pour profiter des sous-sols pour boire son fidele verre de vin.

Il arriva pres de ses murs d'une marche haletante qui se laissait paraitre par la fatigue. Il posa une main sur le mur tout en passant un mouchoir sur son front puis il lui sembla entendre une respiration quelquonque, celle-ci semblait vouloir se faire silencieuse mais le chanteur avait une bonne oreille, sinon que lui vaudrait sa charmante place dans la celebritée de l'opera ? Il tourna la tete et apercut une jeune brune qui avait une belle silhouette et un visage qui en ferait tomber des centaines. Que pouvait bien faire une femme de la sorte entre ses murs si sombres qui ne servait que de recherche a la tranquilitée

- Vous .... N'avez pas l'intention de devoiler ma presence j'espere ?

Demmanda t-il de ce ton qui était encore et toujours pas vraiment rassuré. Au nombre de fan qu'il rencontrait dans sa vie, il avait l'habitude a ce qu'on le denonce meme de la part d'une ravissante brune
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Lecter

avatar

Nombre de messages : 19
Emplois/Loisirs du perso : Là où personne ne peut la trouver...Elle exerce ses talents...
Amour : la solitude vous épargne ce genre de blessures...
Amis : Vous plaisantez j'espère ?
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Dans les ténèbres...   Jeu 19 Juil - 12:04

[ héhé, merci de m'en avertir ^^ Et bien le bonjour Frederick !]

La jeune femme regarda l'inconnu diparaître parmis les ombres de l'opéra... Qui était donc cet inconnu ? Et surtout quel était le sens de soon fameux avertissement ? Qu'est-ce qui pourrait bien lui en vouloir ? après tout n'était-elle pas près de l'inexistance aux yeux des personnes vivant à l'extérieur comme à l'intérieur de ces murs... Pourquoi refusait-il de répondre à ses questions ! Bien qu'elle aurait souhaiter faire taire sa curiosité, elle n'aurait pu. Trop de question tournait dans son esprit, mais que pouvait-elle bien faire...?... Kate ne savait pas trop comment réagir à cette annonce... Elle laissa un soupire lasse lui échapper avant de s'addosser contre le mur de pierre humide et glacé...Un frisson la parcourut par la suite...

Comment se faisait-il qu'elle n'ait jamais vu cet étrange personnage auparavant ?... Elle connaissait pourtant toute personne à l'opéra...passant aux directeur, aux chanteur et des techniciens aux danseurs...Mais pourquoi celui-ci lui semblait-il si...étranger...Kate ne mit pas longtemps avant de reprendre une petite marche dans les couloirs sombres. Jouant distraitement dans ses longs cheveux bruns, Elle essayait tant bien que mal de se sortir cette rencontre, ma foi, peu ordinaire de sa tête. Elle finit par arrêter sa prommenade près de l'entrée des murs... Elle y resta un petit moment se laissant bercer par la musique du bal qui faisait rage non loin de là, les yeux clos, il n'y avait que la musique qui semblait exister...Quand soudain, elle entendit quelqu'un interpeler. Instinctivement, elle se retourna méfiante et sur ses gardes, mais rapidement elle reprit son calme habituel. Mais qu'est-ce qu'il pouvait bien venir faire ici ?

''Je ne dirai rien si vous ne disez rien...''

Lui répondit-elle toujours en une voix presque silencieuse, mais toujours aussi mielleuse. qu'est-ce que le chanteur pouvait-il bien faire dans un endroit pareil ! Elle qui croyait être seule, elle avait otut de-même rencontré deux personnes en un temps records...Elle observa alors le jeune Frederik de son regard de glace, le décrivant avec un certain intérêt. Mais rapidement, ses grands yeux bleus se lassèrent et elle s'addossa à nouveau sur le mur pour s'y laisser glissé jusqu'au sol. Elle rammena ses jambes près d'elle et resta assis ainsi un certain moment. Elle regarda ensuite à nouvea le chanteur et lui signe de s'asseoir à son tour... Après tout, elle n'avait rien à craindre, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederick de Chatignan

avatar

Nombre de messages : 742
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Dans les ténèbres...   Mar 24 Juil - 20:25

Le jeune chanteur laissa echapper un simple rire etouffer qui se demontrait silencieux. Il fit tourner un peu son pied sur la terre qui trainait au sol, non ce n'était pas le bois qui oeuvrait sur ses grand plancher pres des murs mais bien de la terre humide et grisatre qui laissait de ses marques sur les chaussures neuves et couteuses du chanteur qui leva le talons pour en observer la semelle recouverte de boue grisatre presque noire. Son visage se crispa laissant place a du degout soudain. Il utilisa le mouchour dont il s'était servit pour essuyer le front mais cette fois la tache fut differente pour le petit tissus blanc qui servait a present a retirer la crasse des chaussures du celebre homme habillé de son grand veston noire avec en dessous une chemise blanche comme tous les hommes aimaient bien porter. Une fois la saletée retirer de sa semelle, le chanteur hesita a remettre le mouchoir dans son veston, il prefera simplement le jetter par terre se disant qu'une pauvre personne le ramasserait, le laverait et s'en servirait longtemps sans savoir qu'il venait des mains de son idole peut-etre bien.

Sa tete se retourna ensuite vers la jeune brune au visage fin qui lui avait repondue de sa voix calme que l'on pouvait a peine entendre avec le tapage qui se jouait dans le dos de l'homme au yeux verts. Il frotta ses mains ensemble une seule fois histoire de retirer le peu de poussiere qui s'y était installer. Il detailla la jeune femme aux moindres parcelles comme il le faisait bien souvent pour n'importe quelle personne. La question lui demeurait seulement encore et toujours a l'esprit. Que pouvait bien faire une si belle femme seule ainsi sans personne, était-elle celebre au point de se cacher tout comme lui ? Fuyait-elle la célébritée de ses grands hommes ivre et engloutit par le vin qui vaguait dans leur verre de crystal ? A en detailler par sa robe , elle n'était surement pas tres riche car celle-ci portait une robe de paysanne et elle ne pouvait pas etre une chanteuse ni une danseuse puisque Frederick l'aurait surement deja apercut lors d'une pratique. Faut dire qu'une femme de cette beautée se remarquait assez bien je doit dire. Tout sa, sans oublié que Frederick avait fricotter avec la moitiée des femmes de l'opera alors il les conaissaient toutes.

Lorsqu'elle lui conclu de ne rien dire a la condition qu'il tienne sa langue, le jeune chanteur en conclu que la belle paysanne n'avait sans doute pas le droit d'etre ici et que donc, elle ne travaillait pas dans l'établissement. Hooooo alors le grand chanteur serait tombée sur une pauvresanne ayant besoin d'un toit ? Elle aurait bien pu le dire plus tot non ? Le chanteur lui aurait bien pretter le sien quoi que .... Il le partageiat deja avec Emilie et Elizabeth depuis qu'une mysterieuse personne avait mis le feu a leurs chambres et repandus des epines de roses sur le sol alors non oublions donc un peu l'idée. Peut-etre le chanteur pourrait venir en aide a cette paysanne qui l'était selon ses soupcons. Il enchaina alors sur un ton moqueur

- Je craint que cet endroit ne soit pas un abri convenable pour une personne telle que vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Lecter

avatar

Nombre de messages : 19
Emplois/Loisirs du perso : Là où personne ne peut la trouver...Elle exerce ses talents...
Amour : la solitude vous épargne ce genre de blessures...
Amis : Vous plaisantez j'espère ?
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Dans les ténèbres...   Mer 25 Juil - 8:37

Kate qui avait appuyé sa tête contre le mur de pierres, n’avait pas tout de suite réalisé que le jeune chanteur la détaillait, elle se laissait simplement emporter par le bruit des instruments qui enivraient la salle de bal…Salle qu’elle n’aurait, sans doute, jamais le droit de s’y rendre en tant qu’inviter... Non pas que ça la dérangeait… Mais quelques fois la solitude lui pesait fortement sur les épaules, même si elle n’osait pas se l’avouer. Soudain, un frisson la parcourut, puis elle détourna légèrement le regard pour se rendre compte qu’on l’observait. Elle trouvait fort étrange la manière qu’avait le chanteur de la regarder… Mais elle éclipsa tout commentaire…

Elle se mit alors à jouer à son propre jeu et se mit à le décrire, d’une façon beaucoup plus subtile et discrète. Kate en déduisit qu’il devait être de haute famille, un homme qui se trimballe de cette manière et surtout qui irait dans cet endroit si indigne et ombrageux, ne pouvait que fuir quelque chose, mais qu’avait-il à fuir ? La célébrité ? Des admiratrices ? Pas étonnant quand on est l’un des chanteurs les pus en vogues du moment.

Mais soudain la voix de Frederick vint l’interpeller…Un abri convenable pour une personne comme elle ? Quel genre d’histoire était-ce donc là ?... Elle ne se retint pas pour élever le sourcil…Pour qui la prenait-il donc ? Elle avait toujours vécu entres ses murs ! N’avait-il jamais entendu parlé de L’ombre, celle qui rôdait dans le long des couloirs, sans se faire remarquer… Elle n’était qu’une légende pour effrayer et cela la comblait à vrai dire. Peu de gens osaient l’approcher… Malheureusement ou heureusement tout dépendait du point de vue…

‘’Monsieur, sachez que cet endroit est ma demeure, et par demeure, j’entend l’opéra où vous, et vos confrères, interprétez vos prestation. Ici, Messire, ce n’est point un abri, mais chez moi…’’

Dit-elle d’une voix toujours douce et mielleuse. L’ombre portait toujours une expression de neutralité sur son doux visage qui semblait si pâle dans les ténèbres de l’endroit… Elle se leva alors à son tour et s’épousseta. Elle ne comprenait toujours pas pourquoi De Chantignan n’avait toujours pas fait le lien entre la jeune femme et la jeune ombre…Peut-être n’en avait-il jamais ouïe dire quelque chose à son sujet…Après…ce ne serait pas la première fois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederick de Chatignan

avatar

Nombre de messages : 742
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Dans les ténèbres...   Mar 21 Aoû - 9:54

Son chez soi ? Le chanteur en resta quelque peu confus, comment pouvait-on habiter ses recoins si lugubres de l'opera alors que la scene et les grandes salles portaient tellement de lumieres qui puisse meme raviver le visage de la belle brune. Comment peut-on apeller ce genre d'endroit un abri alors qu'il y avait des chambres convenables a porter de main ? Crachait-elle sur l'argent du directeur en se refugiant de la sorte ? Peut-etre bien a en voir la maniere a laquelle elle se portait calme. Generalement les femmes de l'opera n'osaient pas s'approcher de ce genre d'endroit, en autre la raison qui expliquait la presence de frederick en ces lieux. Tout de meme, Frederick n'osait pas trop questionner la jeune femme meme si toutes ses questions le troublait fortement. Devrait-il la sortir de ses ombres repugnantes et l'inviter a decouvrir la lumiere ? L'aider a voir qu'il n'était pas bon de se cacher alors qu'il y avait tant a voir. Lui rapeller qu'elle n'était pas un concierge qui eux au contraire se plaisait dans l'ombre des grands artistes. Il haussa simplement des epaules

Puis un souvenir lui vint en tete, il se rapella alors qu'un vieux concierge lui avait parler , etant saoul, d'une femme qui se faisait apeller l'ombre. Evidemment cet homme semblait aimer l'art de l'exageration mais quand on y pense bien, les description concordait parfaitement avec la jeune femme si on oubliait toutes les choses farfelues que le concierge ivre pouvait avoir dites. Frederick avait enormément de mal a se fair a l'idée que cette jeune femme, aussi douce et pure qu'elle pouvait etre, soit cet ombre dont plusieurs parle. A vrai dire , Frederick ne croyait pas aux chimeres et encore moins a celles qui doivent se trouver ici a hanter cet opera. On disait qu'il y avait des fantome dans l'établissement meme si Frederick trouvait sa tout a fait ridicule. Il se disait que ce n'était qu'un vulgaire homme masquer qui s'amusait a troubler et a tuer quelques personnes de l'opera histoire d'effrayer les autres et ainsi se faire de l'argent plus facilement.

Frederick attendit un peu avant de repondre, il posa une main sur sa veste blanche qu'il venait d'acheter a bon prix pour mieux se presenter a son public. Il échappa un rire sarcastique.

- Ce n'est point convenable , vous meriter mieux que cela je vous l'accorde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Lecter

avatar

Nombre de messages : 19
Emplois/Loisirs du perso : Là où personne ne peut la trouver...Elle exerce ses talents...
Amour : la solitude vous épargne ce genre de blessures...
Amis : Vous plaisantez j'espère ?
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Dans les ténèbres...   Mar 21 Aoû - 15:14

La jeune femme, en entendant le rire sarcastique de son interloccuteur murmrua quelque chose en allemand. Puis se leva pour faire fa à cet étrange personnage

« Si vous le croyez, alors, soit... Mais vous que faites-vous dans un endroit si peu convenable pour un homme de votre rang... Vous cachez...?»

Lui rétoqua-t'elle avec une certaine arrogance et un sacasme exprimer avec subtilité dans ses traits qui devinrent légèrement plus endurcie.
Elle essuya donc la saleté de sa robe qui devait sembler fort banale aux yeux de cet homme du monde... Alors qu'elle, simple fille des ténèbres, n'avait que cette piètre accoutrement... mais qu'est-ce que cela pouvait bien lui faire de la voir ici plutôt que n'importe qui d'autre ? Elle fonrça légèrement les sourcils en regardant son interloccuteur. Elle avait remarqué la curiosité qu'elle enimait chez le jeune homme ce qui fit qu'elle lui rendit un petit rire ironique tout à fait irrésistible...

« que voulez-vous savoir au juste ?... »

Demanda-t-elle directement...De toute manière, il lui aurait demandé le pourquoi là ou bien plus tard... Kate commença alors à contourner le jeune homme pour venir s'addosser contre le murs de pierre qui se trouvait derrière lui... mais qu'est-ce qui semblait si étrange pour un tel personnage ? L'ombre trouvait si peu conventionnel le fait qu'un l'homem qu'était Frederick de Chantignan, puisse s'intéresser au mystère qu'elle constituait en elle seule... après tout il y avait dans de chose étrange de cette Opéra... le fantôme par exemple... Celle-ci avait trouver ,en cet homme, une certain énigme qui l'avait poussé à le chercher à quelque reprise...malheureusement, elle n'avait jamais osé s'en approcher... pourquoi ? non pas par crainte... plutôt par gêne... La jeune femme poussa alors un léger soupire...
Combien de temps encore devrait-elle se terrer ici ...Parmi les fantômes... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederick de Chatignan

avatar

Nombre de messages : 742
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Dans les ténèbres...   Mer 22 Aoû - 8:55

Se cachez certe, Frederick adorait particulierement la lumiere du jour. Celle de la nuit lui rapellait qu'il n'était pas a sa place, les ombres lui rapellait sa veritable personne, qui il était en veritée .... Un simple concierge dans ses impitoyable debut. Il était des plus admiratif face a cette femme qui trouvait le plus grand reconfort souhaiter parmi les ombres sales. Il attendit quelques instants probable avant de repondre d'une voix peu encline. La question le genait a dire, comment dire a cette pauvresanne que nous fuyons tout ce qu'elle n'aura jamais dans sa vie ? Il porta une main fermée a son cou pour se racler un peu la gorge avant d'oser repondre avec de la gene dans le ton de voix.

- Je .... Venait decouvrir ses endroits et vous faite partie de mes decouvertes simplement, je ne m'y attendait pas

Repondit-il sur un ton qui se voulait des plus surpris. Il la suivait des yeux, chaques gestes, le contournement qu'elle venait de faire pres de lui, la saletée qu'elle retirait du revers de sa main ce grand calme qu'elle prenait a le regarder et a lui parler alors qu'il pouvait facilement la denoncer. Le fera t-il ? Seul l'avenir nous le dira. Ce grand homme était d'une enorme curiositée pour les mysteres qu'il voyait de ses yeux, cette jeune femme brune , pauvre et calme en faisait partie. Comment faisait-elle ? C'était la grande question qui troublait l'homme en costume. Elle n'avait pas d'argent et peut-etre pas de nourriture pour le lendemain mais pourtant ses reactions étaient tous les memes, la tranquilitée et cette petite arrogance subtile que le chanteur ne voyait que peu. La voir s'accoter ainsi contre le mur manqua presque de faire grimacer le chanteur qui lui osait a peine s'approcher des racoins pour oser salir ses vetements, mais quand on voyait ceux que portait cette ombre, on se dit que l'importance n'était que tres peu pour elle. Il se risqua d'un leger frottement de main en devorant presque des yeux ce mystere en face de lui.

- Votre presence me trouble, votre calme, votre sourire sans compter que votre raison d'etre me parait totallement inconnue

Quand il allait sortir de ses murs sombres, qu'allait-il raconter ? Qu'il avait rencontrer une femme inconnue de tous ? Une beautée qui pourrait presque egaler Elizabeth ? Ce serait un veritable sacrilege que d'oser prononcer ses paroles en publique. Reviendra t-il en ces lieux dans l'espoir de revoir cette femme silencieuse mais pourtant ... Sympathique ? S'il osait reveler cette ombre a la face du monde, tous se precipiterait dans les recoins des murs pour tenter de la trouver et peut-etre se feront-il prendre par les monstres qui se terre ici. Frederick esquissa un moindre sourire

- Les seuls personnages que je conaissent qui aprecie ce genre d'endroit sont les monstres de cet opera, il m'est impossible de croire que vous en faite partie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Lecter

avatar

Nombre de messages : 19
Emplois/Loisirs du perso : Là où personne ne peut la trouver...Elle exerce ses talents...
Amour : la solitude vous épargne ce genre de blessures...
Amis : Vous plaisantez j'espère ?
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Dans les ténèbres...   Jeu 23 Aoû - 2:40

Une découverte ?... Elle !?...Quel ironie vraiment ! L’ombre était peut-être un mystère pour bien des gens, mais, elle n’était pas un divertissement ! La façon qu’avait eu Frederick de la comparer à une découverte… Comment dire : était inconcevable ! Elle resta un moment là à l’observer en élevant un sourcil de façon à montré un certain dégoût face à cette dernière remarque…Mais, comme il pouvait être étrange pour un homme de cette lignée de voir une pauvresse de son genre… Enfin, pauvresse était un bien grand mot, mais la robe sombre qu’elle portait était tout ce qu’il y avait de plus banale pour une simple raison : se fondre dans le décors ! Elle effaça, cependant, les multiples répliques qui lui titillait l’esprit avec force et insolence…

« Charmant Sir Frederick, vraiment… »

Répliqua-t-elle avec du sarcasme et une légère touche de cynisme… Mais, comme le moment n’était pas venu de se faire des ennemis, elle préféra tenir parole en ne faisant que lancer un regard glacial en direction du jeune homme et en murmurant quelque chose en allemand qui, part la simple manière qu’avait eu de prononcer cette radieuse créature, ne semblait pas fort amicale... Sans doute que le Chantignan allait être très surpris du fait que la jeune femme connaisse son nom… après tout, cela n’était-il pas normal puisque aucun d’eux ne se connaissait du moins… elle ne le connaissait pas personnellement… quant à Frederick… elle ne devait être qu’un simple étrangère à ses yeux sans doute, ni plus ni moins… ou bien, comme il l’avait dit un peu plus tôt, sa découverte…Kate remarqua ensuite le regard du chanteur lorsqu’elle vint s’adosser contre le mur… était-ce si dégoûtant… ? Pas pour elle en tout cas ! Elle ne portait ni de robe de soirée, pas plus que le moindre vêtement qui lui portait vraiment à cœur… à vrai dire, elle ne portait quasi jamais cette robe….seulement en quelques cas, très rare, d’excursion nocturne par exemple…Et comme s’était le cas…
Puis, soudainement, elle remarqua le regard étrange de la vedette… ne venait-il pas de a regarder avec des yeux langoureux… Étrange comportement de sa part…soit sa curiosité ne tenait plus soit, simplement elle était quelque chose d’inaccessible…La curiosité était beaucoup plus probable en soit, mais la dernière phrase que venait de dire Chantignan avait eut un effet étrange sur notre ombre… Elle éleva un sourcil mais, maintenant, ses lèvres étaient ornées d’un sourire charmant et très énigmatique… et surtout se regard… qu’elle retournement de situation ! La jeune femme avait semblé s’adoucir…Néanmoins, elle restait sur toutes ses gardes…

« Les mystères le sont car ils ne peuvent être résolu n’est-ce pas…et quand ceux-ci n’ont pas de raison d’être…il ne reste qu’une simple énigme à résoudre… »

Répondit-elle sur un ton taquin et très joueur…étrange venant de sa part. Elle qui s’était montré, jusqu’à présent très peu enthousiasme à l’idée de faire la rencontre de cette interprète de talent… Kate passa donc du mur au retour sur ses deux pieds, bien droite, cette fois… Elle observa un moment son interlocuteur des pieds à la tête…
Mais, à nouveau, le chanteur vint commenter sur la façon d’être de cette étrange femme… Et pourtant ! Kate en restait pourtant pas moins qu’eux ! Peu importe comment celui-ci le percevrait….

« Néanmoins, monsieur, sachez que derrière ses murs se tapit L’ombre…»

Un jeu de mot très subtil qui veillait à ce qu’elle présente de manière très mystérieuse… Mais, Comme l’avait Chantignan, n’était-elle pas un mystère en elle-même ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederick de Chatignan

avatar

Nombre de messages : 742
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Dans les ténèbres...   Dim 14 Oct - 11:56

Le chanteur n'était pas dupe, il comprit avec facilitée que ses paroles ainsi que ses airs agacait la jeune brune. C'était helas sa facon d'etre, qu'elle se contente riche d'avoir cet homme poli en face d'elle mais comme on dit, personne n'est jamais satisfait de rien. La pauvre ne semblait jamais sourire. Cela la concerne uniquement, si elle ne savait rien aprecier, ou en était-ce le probleme du jeune Chatignan ? Nul part apparement. Ce fut donc un simple rire ironique qui s'echappa des levres du jeune homme mais cet amusement ce termina lorsque la jeune femme parla en allemand dans un murmure. Frederick cessa toutes paroles , il avanca legerement la tete en haussant des sourcils comme pour lui demander ce que cela pouvait signifier. Rien de bon sans doute, deja qu'elle n'apreciait pas sa maniere de parler ainsi que de faire la conversation, aimerait-elle moins parler de lui ce qui expliquerait le changement de langues. Ce fut donc vers les supositions et les menaces que le chanteur se retourna. C'était la tactique qu,il utilisait le plus frequement pour ainsi faire jouer les gens a sa maniere, comme de vulgaires marionettes. Celle-ci n'était pas vraiment difficile a influencer se disait-il a lui-meme. Peut-etre s'y laissera t-elle prendre ?

- Et que ferez vous si je dicte sur tous les toits de cette ville votre charmante cachette ? Debarasserez-vous les murs de cet opera en me laissant a ma carriere ?

Croisant le regard glacial de la jeune femme, cela manqua presque de faire frissonner l'homme rempli de richesses. Il se rapellait fort bien sa derniere rencontre avec une femme qui lui avait porter ce meme regard. Faut dire que le sien était plus effroyable que celui de la jeune brune qui ne faisait que se mefier ou le dedaigner. Jamais l'homme n'avait aprecier ce genre de regard qu'on lui avait administrer par deux fois. Cet batisse était-elle remplie de femme froide venue des abisses ? Selon lui et les gens de cette epoques, lorsqu'un regard a pour reussite, de vous refroidir votre fort interieur, cela ne peut etre nul autre qu'une sorciere. Quant a la jeune Kate, il ne voyait pas vraiment d'autres explications qu'a sa presence. Peut-etre était-elle le meurtrier de ses dernieres disparitions ? Bien sur que non voyons, c'était une femme ! Jamais la tuerie et la narquoisie ne s'abaisserait a un tel niveau. Par chance pour Frederick , ses pensées n'étaient jamais entendues, sinon, il y aurait longtemps qu'il ne serait plus de ce monde.

Puis, voyant ce mince sourire qui appairaissait sur le visage fin de l'ombre, l'artiste eut bien fait de regretter ses premieres paroles posées a la legere. La femme venait-elle de s'adoucir ? Venait-elle de lui donner espoir ? Peut-etre bien qui sait, mais tout comme elle, Frederick était inaccessible. Incontrolable, imprevisible si vous preferer. Il considerait ce sourire comme un miracle dont il avait la chance de profiter de son regard vert et brillant. Ses yeux ne pouvait plus s'en detacher jusqu'a ce qu'elle se mette a parler. De sa douce voix mysterieuse, l'homme l'ecoutait comme il ecouterait une melodie. Il percevait tous les sons qu'emmettait sa voix, tout en entendant les nuances de cet air joueur. Inutile selon lui d'ajouter un commentaire pour gacher sa voix qu'il espérait entendre de nouveau. Sa requete eut vite fait d'etre satisfaite car deja la jeune femme parla de nouveau laissant une enigme dans la tete du Chatignan.

- Est-ce cela votre nom ? L'ombre ? Que de chimere de vous voir car jamais je n'ai cru aux contes pour enfants mais peut-etre devrai-je m'y mettre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Lecter

avatar

Nombre de messages : 19
Emplois/Loisirs du perso : Là où personne ne peut la trouver...Elle exerce ses talents...
Amour : la solitude vous épargne ce genre de blessures...
Amis : Vous plaisantez j'espère ?
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Dans les ténèbres...   Dim 21 Oct - 19:18

Quel odieux personnage pouvait bine être Frederick ! Elle le toisa alors avec mépris, comment osait-il être aussi peu gentleman et grossier ! Et à nouveau elle murmura quelque chose en allemand avant de prendre une allure un peu plus civiliser. La miséreuse jeune femme n’eut guère de difficulté à reprendre son air glacial et qui semblait beaucoup plus cruelle… Presque trop même. Ses yeux de glaces avaient cherché ceux de son interlocuteur avec une grande méchanceté.

« Et vous, comment pourrez-vous le prouver ? Vous pouvez toujours rêvé mon cher, mais nulle ne croira à ces balivernes…Qui serait assez fou pour les croire d’ailleurs… »

Lui rétorqua-t-elle avec désinvolture pour ensuite marqué une petite pose qui était plutôt là pour marquer un sourire en coin malicieux.

« Monsieur de Chantignan, laissez-moi vous dire une chose, le jour où je débarrasserai ces murs n’est pas encore arrivé et si vous croyez pouvoir me faire déguerpir : vous vous mettez le doigt dans l’œil… »

Ricana ironiquement la jeune Ombre. Si Chantignan tenait vraiment à se faire d’elle une ennemie, il était sur la bonne voie ! Mais rapidement, elle reprit son calme. De toute manière, qu’elle en veuille ou non à Frederick, cela importait peu, et à vrai dire, elle s’en moquait !... peut-être était-ce même réciproque après tout, ne parlons-nous donc pas de Frederick de Chantignan, un des chanteurs étoiles de l’Opéra qu’est-ce qu’un semblant de soubrette pourrait bien faire pour l’intéresser ? Et surtout, qu’est-ce qu’un chanteur vaniteux et prétentieux possédait pour intéresser la petite brunette… RIEN ! Ses pensées, très peu flatteuse des dissipèrent donc peu à peu. Par la plus grande des chances, Kate s’était abstenu de ne pas parler plus qu’il ne fallait. Qui sait ce qui se serait produit si celle-ci avait décidé de jouer à la plus fine ? Elle n’en savait rien, à vrai dire, mais quelque chose lui disait que tout aurait tourné au vinaigre…

Mais voilà que le chanteur venait d’ajouter quelque chose, contre toute attente de la part de Kate, elle l’observa un moment, légèrement surprise, mais ce fut aussi la première fois que Frederick put l’entendre rire sincèrement. Amusé par cette réplique, elle haussa un sourcil tout en gardant son petit sourire en coin. Tien, tien tien, voilà encore, contre toute attente un autre retournement de situation fort inattendu

« Si vous tenez à m’appeler ainsi, appelez-moi ainsi… »

Répondit-elle étrangement. Avant de faire un pas en direction de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederick de Chatignan

avatar

Nombre de messages : 742
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Dans les ténèbres...   Dim 28 Oct - 8:48

[desoler du contre-temps j'avait perdu internet pour un bout]

Revé ? N'était-ce pas ce qu'il était en train de faire a l'instant ? Non, c'était plutot ce qu'il croyait maisla jeune femme était bien la, sous ses yeux a le regarder de ce regard que l'on ne voudrais jamais croiser. Elle n'avait pas a le regarder ainsi. Que de manque de respect envers lui, ne le meritait-il pas ? De quels droits se croyait-elle permise ? Bien qu'il sentait un certain respect envers lui, il sentait egalement que ses intentions a son egard n'étaient pas tres bonne non plus. De toute facon, qui avait-il a craindre d'une simple femme en haillons ? Les femmes étaient inferieur, comment pouvait-elle pensers a de tels pensées indigne de leurs douceurs legendaires ? Soudain, ce fut les preuves qui provoqua le jeune homme, la question selon lui serait plutot, comment elle , pourra t-elle prouver le contraire ? Il existe sans doute des hommes dupes qui se laisseront emporter par les legendes et les farfaderies du batiment. Peut-etre suivront-ils le jeune chanteur qui n'avait pas l'habitude de raconterie des mensonges au propos de choses auquelles il ne croyait pas.

Frederick mentait a la longueur de la journée, il mentait encore plus lorsqu'il s'agissait de femmes mais les hommes s'y laissait prendre egalement. Le jeune homme laissait croire a chacunes qu'elles étaient uniques pour lui mais son fort interieur savait bien qu'elles n'étaient qu'un nombre qui montait en cour de route. Les hommes quant a eux croyaient tous etre de fideles compagnon pour Frederick mais qu'ils se detrompent fortement, ils n'étaient que des pantins qui servaient que lorsque Frederick avait besoin de ressource. Il était clair selon lui que la jeune femme n'avait aucunes conaissance des gens dans l'immeuble, a qui demandera t-elle de l'aide si le jeune homme se mettait a avoir des pensées douteuses comme celle d'emmener ses dupes entre ses murs ? La pauvre jeune femme aux yeux froid ne semblait pas se douter de l'horreur qu'offrait le piloris.

- Ne vous en faite pas, avec moi les questions se retourne toujours contre vous ....

La faire deguerprir ? Non , elle avair raison pour cette fois, ce jour n'était pas encore venu et peut-etre était-il encore loin. Frederick venait de decouvrir une sirene , une magnifique femme qu'il pouvait que contampler. Pourquoi laisser d'autres hommes contampler le meme tresor que lui ? Le fait qu'il soit egoiste rapportait un point a la jeune brune. Celui ne voulait pas qu'elle parte, ses provoquantes paroles avaient été placer a la legere en croyant que celle-ci ne s'y laisse prendre comme une libellule dans le filet d'une araignée.

- J'y vois la un simple defi, facile a surmonter sauf si vous reussissez a me le faire oublier mais j'en doute fort

Dit-il d'un sourire malicieux qui ne detachait jamais ses yeux des siens. Il voyait bien que la femme n'était pas cruelle, elle ne semblait pas mordre non plus , seulement, elle prenait ses airs que pour se proteger elle-meme. Il était bien normal qu'elle ne doute d'un homme comme Frederick. Puis la voir rire fit presque le saut au jeune homme. Il ne s'y attendait pas mais etrangement, la jeune femme semblait prevoir tout ce qu'il allait faire. Il était de nature imprevisible, peut-etre venait-il de trouver une femme encore plus inattendu que lui. Avait-il reussit a faire rire cet air froid et glacial, illuminer cet abisse sombre et profond ? Que d'horreurs devaient s'etre produite pour avoir laisser le sourire d'une femme dans les ombres d'une batisse illuminer. Puis le meme sourire sincere apparu sur le visage de Frederick. Il la regarda malicieusement

- Les anges ne portent jamais de surnoms, peut-etre devrait-je vous donner votre nom

Que de flatteries, Frederick tentait de nouveau son charme comme il le faisait a plusieurs femmes mais cette manoeuvre était peut-etre exagerer quand on voyait le genre de femmes qu'il avait devant lui. Peut-etre cela la ferait rire ou encore le dedaigner encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kate Lecter

avatar

Nombre de messages : 19
Emplois/Loisirs du perso : Là où personne ne peut la trouver...Elle exerce ses talents...
Amour : la solitude vous épargne ce genre de blessures...
Amis : Vous plaisantez j'espère ?
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Dans les ténèbres...   Lun 29 Oct - 8:42


[Je comprend ne t’en fais pas Wink]

Et Kate n’avait pas dit son dernier mot, mais pour qui se prenait-il pour tenter d’être plus malin qu’elle ! Plus les secondes passaient, plus elle sentait qu’elle allait se faire une joie de le remettre à terre ! Après tout, le faire un peu descendre de sa gloire, et du même coup, des nuages dans lesquels il devait se trouver grâce à son statut, ne lui ferait pas de tort ! Si sous ses regards d’ange se cachait une jeune femme bien surprenante, il se cachait aussi une détestable petite peste qui ne demandait qu’à mordre, si Frederick croyait pouvoir lui mettre la muselière, il était totalement à côté de la plaque, et pas juste un peu il faut dire. Et dire qu’il tenait toujours à rétorquer ! Voilà un adversaire de taille, malheureusement pour lui, l’orgueil de Kate ne lui permettrait pas la défaite… Elle gardait toujours, néanmoins, un sourire fort arrogant frôlant presque le défit.

« Mais oui, c’est se qu’ils disent tous, mon cher. Malheureusement, vous pouvez toujours parler… »

Lui lança-t-elle avec un ton aussi neutre que troublant. Sang froid et malice était au rendez-vous… Mais une chose était en faveur du chanteur : Il pouvait avoir le soutient de ces diverses contacts, mais si l’histoire devait tourner au vinaigre… Elle irait, malgré elle, dans les sous terrains de l’opéra demander l’aide d’un homme au pouvoir plus puissant qu’elle à travers ces murs… Ne restait-il qu’à espérer l’aide de ce mystérieux Fantôme, néanmoins, elle trouverait sans doute les bons arguments pour le faire changer d’avis…

Malgré tout, Kate avait la certitude que Frederick était un beau parleur et les beaux parleurs ne parlent que pour parler ! La menacer ? Peut-être bien, mais il pourrait encore courir pour tenter de l’impressionner puisqu’elle ne comptait pas vraiment le laisser faire… Tient et le voilà qu’il croyait qu’elle allait s’y laisser prendre docilement ? Encore une grave erreur, car dès que Chantignan lui lança sa réplique, elle ne put retenir un petit rire de lui échapper. Le faire changer d’avis ? Tien voilà quelque chose qui était tout à son honneur…

« Oh, mais j’en tremble »

Dit-elle en jouant parfaitement le jeu de la pauvresse innocente et sans la moindre défense, mais comme de raison son air arrogant revint au même terme que sa malice.

« Il faut croire que je devrai employer des moyens plus radicaux alors… »

Plaisanta-t-elle en détournant, très habilement la question sous une forme de moqueries. À vrai dire : qu’il dise ce que bon lui semblait, Kate n’allait pas broncher car elle ne l’en croyait pas capable et si le chanteur tenait tant à la faire chanter, elle chanterait très bien elle aussi ! Fallait-il ajouté qu’elle prenait un certain plaisir à cette conversation ? Certes, elle ne cherchait pas la chamaille, loin de là ! Mais quelque chose lui disait qu’elle allait bien s’amuser…

Encore une surpris ? Décidément, Frederick était sur le point de l’équivaloir semblait-il …que de Flatteries… Croyait-il l’amadouer ? Si ce genre de remarque avait jadis marché avec ces nombreuses autres interlocutrice, il devait se faire à l’idée que notre chère petite Lecter n’était pas comme les autres : le fait qu’elle vivait entre les murs d’un opéra peut-être…Enfin ! Malgré tout, Kate esquissa un sourire moqueur.

« Vous êtes bien charmeur, Frederick, mais ça ne marche pas avec moi… »

Lui dit-elle en élevant un sourcil toujours aussi sournoisement. Elle prit donc un petit air un peu plus radoucie avant de marquée une petite pose.

« Mais si vous y tenez, appelez-moi Kate… »

Elle haussa donc l’épaule avec une certaine indifférence, qu’il sache son nom ne l’importunait pas… Après tout, elle aurait pu aussi bien mentir sur son identité et ça, même Frederick n’y aurait vu que du feu ! Et pourtant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans les ténèbres...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans les ténèbres...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Lovecraft, H.P] Celui qui chuchotait dans les ténèbres
» AT n° 9 : Et ils tombèrent dans les ténèbres...
» Descent
» Perdu dans les ténèbres de la nuit (PV Lilith)
» [L'Ivre-book] Proposition d'At The Tunnel's End, de Dans une autre vie peut-être, de Rouge pair et manque épisode 6, de Mes Nuits dans les ténèbres volume 1, de Lune de miel, de La Crypte des fantasmes, de Pour l'amour d'Yvi, de Cheveux de feu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hunted Opera :: L'opera :: Entre les murs-
Sauter vers: